Communauté CAPS

Les syndromes rares Muckle-Wells, CINCA et l'Urticaire familial au froid constituent les CAPS (Cryopyrin Associated Periodic Syndromes). Voici des témoignages de personnes qui côtoient ces maladies.

« Retour vers la liste des articles

Urticaire familial au froid

Ecrit par National Organization for Rare Disorders (NORD), et publié il y a environ 1 an.

Le syndrome familial auto-inflammatoire au froid (SFAF), également connu sous le nom d’urticaire familial au froid, est une maladie inflammatoire héréditaire rare, caractérisée par une éruption cutanée transitoire avec fièvre, douleurs articulaires et autres signes ou symptômes d’inflammation généralisée faisant suite à une exposition au froid. Le SFAF apparaît chez le nouveau-né ou le jeune enfant et persiste tout au long de la vie du patient.

Le SFAF fait partie des syndromes périodiques associés à la cryopyrine provoqués par des mutations du gène CIAS1/NLRP3. Ces syndromes sont caractérisés par une éruption cutanée avec fièvre et douleurs articulaires.

Le SFAF présente des symptômes communs, et ne doit pas être confondu, avec l’urticaire au froid acquis, maladie plus fréquente causée par différents mécanismes qui se développe habituellement à un âge plus avancé et est rarement héréditaire.

Symptômes

Les personnes atteintes du SFAF présentent des symptômes récurrents, bénins à débilitants, tels qu’éruptions cutanées, fatigue, fièvre et refroidissements, douleurs articulaires et conjonctivites (inflammation de la membrane qui recouvre l’œil, provoquant rougeurs, gêne et larmoiements).

Autres symptômes possibles : transpiration abondante, somnolence, maux de tête, soif extrême, yeux rouges, vision trouble, douleurs oculaires, larmoiements et nausée.

Les symptômes apparaissent dans les heures qui suivent une exposition au froid. Dans la plupart des cas, une éruption cutanée survient dans l’heure ou les deux heures suivantes, accompagnée de fièvre et de douleurs articulaires. Les crises durent généralement moins de 24 heures.

Causes

Le SFAF est une maladie généralement héréditaire à transmission autosomique dominante, provoquée par une mutation hétérozygote du gène CIAS1/NLRP3 qui code la protéine cryopyrine (NALP3). D’après les hypothèses formulées, les mutations de ce gène augmenteraient l’activité d’un complexe protéique contenant de la cryopyrine. Ce complexe, connu sous le nom d’inflammasome, régule l’inflammation du corps humain. Une activité accrue de cet inflammasome augmente la sécrétion d’une protéine appelée interleukine (IL) 1ß, à l’origine de symptômes inflammatoires dont la fièvre et les douleurs articulaires.

Populations touchées

Le SFAF ayant été découvert récemment, l’incidence et la prévalence réelles de cette maladie restent difficiles à déterminer.

Maladies associées

Les maladies ci-après peuvent présenter des symptômes similaires à ceux du SFAF et le chevauchement phénotypique est important. Des comparaisons peuvent servir à préciser le diagnostic.

La maladie inflammatoire multisystémique néonatale, ou syndrome chronique, infantile, neurologique, cutané, articulaire (CINCA), est une pathologie systémique inflammatoire congénitale rare caractérisée par une éruption cutanée transitoire avec fièvre, douleurs articulaires anormales et atteinte du système nerveux central, qui apparaît chez le jeune enfant. Le syndrome CINCA, forme la plus grave des syndromes périodiques associés à la cryopyrine, est souvent provoqué par des mutations du gène CIAS1/NLRP3.

Le syndrome de Muckle-Wells fait partie des syndromes périodiques associés à la cryopyrine. Les personnes atteintes souffrent souvent de fièvres, de refroidissements et de douleurs articulaires épisodiques. Ces symptômes sont parfois exacerbés par le froid comme pour le SFAF, mais peuvent avoir d’autres causes. Dans la plupart des cas, les patients atteints du syndrome de Muckle-Wells connaissent une perte progressive de l’audition. Quelquefois, ils finissent par développer une amylose, maladie caractérisée par l’accumulation anormale de la protéine amyloïde dans les tissus et les organes. Une accumulation d’amyloïde dans les reins provoque une défaillance rénale, souvent irréversible lorsqu’elle n’est pas traitée.

Thérapies habituelles

Diagnostic

Le diagnostic du SFAF intervient après évaluation des symptômes du malade. Il est confirmé à l’issue d’une analyse génétique identifiant une mutation du gène CIAS1/NLRP3, quoique tous les patients atteints du SFAF ne présentent pas cette mutation.

Parmi les critères habituels qui distinguent le SFAF d’autres fièvres périodiques héréditaires et urticaires au froid acquis figurent :

  • des crises de fièvre et des éruptions cutanées transitoires récurrentes faisant généralement suite à une exposition au froid ;

  • des antécédents familiaux ;

  • un âge d’apparition inférieur à 6 mois ;

  • une durée des crises généralement inférieure à 24 heures ;

  • la concomitance des crises avec des conjonctivites ;

  • l’absence de gonflement oculaire, gonflement d’un ou plusieurs nœuds lymphoïdes, et sérite (inflammation de la membrane séreuse qui tapisse les parois de plusieurs cavités dont l’abdomen et le cœur).

Traitement

Si aucun médicament n’est actuellement indiqué dans le traitement du SFAF, les anti-inflammatoires non stéroïdiens servent souvent à soulager les douleurs articulaires. De fortes doses de corticoïdes ont montré une certaine efficacité, mais peuvent entraîner des effets indésirables à court et à long terme.

Le 27 février 2008, aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a autorisé la commercialisation d’un médicament destiné à soulager les douleurs des personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques. Arcalyst (rilonacept inhibiteur de l’interleukine-1) est désormais autorisé pour le traitement à long terme de deux syndromes périodiques associés à la cryopyrine : le syndrome familial auto-inflammatoire au froid (SFAF) et le syndrome de Muckle-Wells.

Les effets indésirables associés à l’utilisation d’Arcalyst les plus fréquemment rapportés incluent des réactions au site d’injection et des infections des voies respiratoires supérieures.

La FDA a accordé à ce médicament un statut prioritaire, qui accélère le processus d’examen pour les malades dont les besoins médicaux ne sont pas satisfaits.

Arcalyst est fabriqué par Regeneron Pharmaceuticals Inc., Tarrytown, N.Y., États-Unis.

Pour en savoir plus sur la loi relative aux médicaments orphelins promulguée aux États-Unis : www.fda.gov/orphan/

[ajouté par le redacteur Communauté Maladies Rares] La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché valide dans toute l’Union européenne pour Arcalyst à Regeneron UK Limited, le 23 octobre 2009

Thérapies à l’étude

Lors d’études cliniques récentes, les inhibiteurs de l’interleukine-1 observés donnaient des premiers résultats encourageants pour traiter les inflammations liées à la maladie, mais ces produits candidats n’ont pas été autorisés par la Food and Drug Administration (FDA) pour le traitement du SFAF.

Regeneron Pharmaceuticals a soumis à la FDA une demande de licence pour que son IL-1 Trap (rilonacept) soit autorisé dans le traitement à long terme des syndromes périodiques associés à la cryopyrine. L’IL-1 Trap est un inhibiteur à longue durée d’action de l’interleukine (IL) 1 et deviendra, si cette demande aboutie, le premier médicament indiqué dans le traitement de ces syndromes.

Les informations relatives aux essais cliniques en cours sont publiées sur le site Internet www.clinicaltrials.gov. Toutes les études financées par les pouvoirs publics américains et certaines de celles soutenues par des fonds privés sont mentionnées sur ce site gouvernemental.

Pour en savoir plus sur les essais cliniques en cours au NIH Clinical Center à Bethesda, dans le Maryland (États-Unis), contacter le Bureau de recrutement des malades (Patient Recruitment Office) :

N° vert : +1 800 411-1222
TTY : +1 866 411-1010
Mél. : [email protected]

Pour en savoir plus sur les essais cliniques financés par des fonds privés: www.centerwatch.com

L’anakinra, antagoniste du récepteur de l’IL-1, s’annonce prometteur pour avoir amélioré les symptômes chez plusieurs petits échantillons de malades atteints du syndrome de Muckle-Wells. À l’heure actuelle cependant, il n’est autorisé par la FDA dans le traitement ni du syndrome de Muckle-Wells ni d’aucun autre syndrome périodique associé à la cryopyrine.

Novartis Pharmaceuticals élabore actuellement un anticorps anti IL-1, qui serait efficace pour traiter les syndromes périodiques associés à la cryopyrine.

[ajouté par le redacteur Communauté Maladies Rares] La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché valide dans toute l’Union européenne pour canakinumab (Ilaris) à Novartis Pharmaceuticals, le 23 octobre 2009

Organismes de référence

Genetic and Rare Diseases (GARD) Information Center

PO Box 8126

Gaithersburg MD 20898-8126
États-Unis
Tél. : +1 3015193194
N° vert : +1 8882052311
Mél. : [email protected]
Site Internet : www.genome.gov/10000409

 

Madisons Foundation

PO Box 241956
Los Angeles CA 90024
États-Unis
Tél. : +1 3102640826
Mél. : [email protected]
Site Internet : www.madisonsfoundation.org

 

NIH/Office of Rare Diseases

Steve Groft, Pharm.D.
Bethesda MD 20892
États-Unis
Tél. : +1 3014024336
Mél. : [email protected]
Site Internet : www.rarediseases.info.nih.gov/ord/

 

NOMID Alliance, Inc.

P.O. Box 590354
San Francisco CA 94159
États-Unis
Tél. : +1 4158318782
Mél. : [email protected]
Site Internet : www.nomidalliance.net

 

Plateforme maladies rares (France)

Tél. (n° Azur) : 0 810 63 19 20 (au prix d’un appel local)
Mél. : [email protected]
Site Internet : www.plateforme-maladiesrares.org

 
 

AMWS/CINCA (France)

Association pour l'aide aux personnes concernées par les maladies rares Muckle et Wells Syndrome et CINCA.
Email: amws [@] orange [point] fr 

Tel:  +33 (0)2 40 50 85 30

 

Bibliographie

1. Hoffman, H.M., Mueller, J.L. et al. « Mutation of a new gene encoding a putative pyrin-like protein causes familial cold autoinflammatory syndrome and Muckle-Wells syndrome », Nature. 2001;29, 301-305.

2. Hoffman, H.M., Wanderer, A.A. et Broide, D.H. « Familial cold autoinflammatory syndrome: Phenotype and genotype of an autosomal dominant periodic fever ». J Allergy Clin Immunol. 2001 ; 108(4), 615-620.

3. Stojanov, S. et Kastner, D.L. « Familial autoinflammatory diseases: genetics, pathogenesis and treatment », Current Opinion in Rheumatology. 2005 ; 17, 586-599.

4. Drenth, J.P.H. et van der Meer, J.W.M. « The Inflammasome - A Linebacker of Innate Defense », New England Journal of Medicine. 2006;355(7), 730-732.

5. Familial Cold Autoinflammatory Syndrome (FCAS). Disponible à l’adresse : www.nomidalliance.net/subpage1.html  Dernière consultation : le 21 novembre 2006.

Sur Internet :

Hoffman, HM. Cold Autoinflammatory Syndrome, Familial. Orphanet Encyclopedia. Novembre 2003 : http://www.orpha.net/data/patho/GB/uk-FCAS.pdf

Remerciements

NORD tient à remercier le Dr Hal Hoffman, professeur associé en médecine et en pédiatrie au département de rhumatologie, allergologie et immunologie de l’École de médecine de San Diego, Université de Californie, pour son aide dans la préparation de ce dossier.
 

Ces informations sont fournies par l’association NORD (National Organization for Rare Disorders) qui vous permet d’y accéder.
Le site Internet de l’association NORD (National Organization for Rare Disorders), ses bases de données et l’ensemble des informations qui y figurent sont la propriété exclusive de NORD. La copie de tout extrait du site Internet de NORD, de ses bases de données ou des informations qui y figurent est interdite sous quelque forme que ce soit, qu’il s’agisse notamment de téléchargement électronique de données, de leur extraction ou de leur rediffusion à des fins commerciales sans l’autorisation écrite expresse de NORD. Seule est autorisée l’impression en un exemplaire, sur papier, d’informations relatives à une maladie spécifique utilisées à des fins personnelles, dès lors que ces informations ne font l’objet d’aucune modification et que leur source (NORD) et le titulaire des droits d’auteur (NORD) sont mentionnés. Toute autre reproduction électronique ou impression est strictement interdite.

Les informations enregistrées dans la base de données de NORD consacrée aux maladies rares sont réservées à un usage éducatif. Elles ne doivent en aucun cas servir à établir soi-même un diagnostic ou à définir un traitement. Si vous avez des questions sur une pathologie, demandez toujours conseil à votre médecin ou à d’autres professionnels de santé qualifiés. Les dossiers de NORD donnent les principales caractéristiques de certaines maladies rares. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous encourageons à contacter votre médecin traitant ou les organismes mentionnés à la section « Organismes de référence » de ce dossier.

Tous droits réservés, 2007

Ecrit par National Organization for Rare Disorders (NORD), et publié il y a environ 1 an.

Associations

  • NOMID Alliance

  • AMWS/CINCA

  • Canadian CAPS Network

Activité récente dans la communauté CAPS

  • -

    Faire face aux baisses de température et aux rechutes
    topic, publié il y a 2 jours

    Voir la transcription

    Bonjour,

    Mon mari Denis et ma fille eva (7 ans) souffrent de SFAF, la moins grave des Caps.
    Les symptômes sont les suivants : urticaire géant au froid, fièvre, douleurs articulaires, conjonctivite, céphalée et vomissements.

    Dès les premiers frisson de fièvre ils prennent du paracétamole en...

  • -

    Faire face aux baisses de température et aux rechutes
    topic, publié il y a 15 jours

    Voir la transcription

    Bonjour,
    Maintenant que nous sommes en hiver, je me demandais si quelqu'un avait des conseils pour affronter le froid. Avez-vous trouvé des solutions pour éviter l'explosion de symptômes quand il fait aussi froid dehors?

    La seule solution est-elle vraiment de partir pour des climats plus chauds?...

  • -

    Canakinumab (Ilaris) muckle wells
    topic, publié il y a 26 jours

    Voir la transcription

    Bonjour.
    Je m'appelle Alison et j'aimerais savoir qui prend du Canakinumab (Ilaris). J'en prends, et le mois prochain ce sera ma 5ème dose. Et si vous avez le syndrome de Muckle Wells, comment votre vie s'est-elle améliorée?

    J'ai beaucoup souffert des irritations cutanées, j'ai eu mal aux yeux e...

  • -

    Facts about CAPS
    document, publié il y a environ 1 mois

    Voir la transcription

    Your guide to learning about CAPS from the Canadian CAPS Network.
    Find them at:
    http://raredisorders.ca/CAPS_overview.html

  • -

    Anakinra Effective for Severe Muckle-Wells Syndrome
    news, publié il y a environ 1 mois

    Voir la transcription


    The recombinant interleukin (IL)-1 receptor antagonist anakinra is safe and effective for severe Muckle-Wells syndrome, according to a report in the November 15th Arthritis & Rheumatism online. Reuters Health Information (Source: Medscape Medical News Headlines)

  • -

    Bienvenue à la communauté CAPS!
    topic, publié il y a 3 mois

    Voir la transcription

    Nous sommes ravis de vous accueillir dans ce lieu de discussion et d'échange. Nous l'espérons que cela vous sera utile comme un lieu pour partager vos informations et expériences avec les autres patients et les familles vivant avec le CAPS. S'il vous plaît n'hésitez pas à nous contacter à tout m...

  • -

    Vidéo sur CAPS
    topic, publié il y a 4 mois

    Voir la transcription

    Bonjour,
    J'ai essayé d'écrire à la société qui a produit cette vidéo afin de pouvoir la partager sur notre site, mais j'ai du mal à obtenir une réponse.

    La vidéo est appelée, A Mysterious Syndrome Called CAPS (un syndrome mystérieux appelé CAPS), un bel aperçu et une perspective du patient vivan...

  • -

    INTRO
    topic, publié il y a 4 mois

    Voir la transcription

    Je pense utile de me présenter à tout le monde! J'aurai 29 ans le 19 juin et j'habite dans l'ouest de l'Australie. J'ai entendu parler du Syndrome Muckle Wells pour la première fois quand le médecin traitant de mon frère l'a mentionné. Pourtant ça a vraiment été ma soeur qui a trouvé l'informa...

  • -

    Democrat unites two families affected by rare syndrome - Dundalk Democrat
    news, publié il y a 5 mois

    Voir la transcription


    Democrat unites two families affected by rare syndrome Hannah was diagnosed with Muckle Wells in November 2009 and Michele's nine-year-old daughter, Sophia, was diagnosed with the same syndrome last June. ...

  • -

    AMWS CINCA FCAS dépliant
    document, publié il y a 5 mois

    Voir la transcription

    Dépliant de l'association AMWS CINCA FCAS